Think thank sur les politiques publiques dans le secteur agricole et rural en Afrique de l’Ouest

Accueil / Actualités / Revue de presse / Lutte contre la faim et la pauvreté : Un programme d’achat local d’aliments (...)

Lutte contre la faim et la pauvreté : Un programme d’achat local d’aliments pour 5 pays africains

14 juillet 2014

Basé sur les bonnes pratiques du Programme d’achat local d’aliments (Paa) brésilien, qui a été une réussite en matière de lutte contre la faim et la pauvreté, le Paa/Africa intervient dans 5 pays africains, notamment au Sénégal, au Niger, en Mozambique, au Malawi et en Ethiopie. Il a pour objectif global de soutenir la production agricole des petites exploitations familiales et d’améliorer la sécurité alimentaire et les revenus des cultivateurs vulnérables.Cette révélation est du secrétaire exécutif du conseil national à la sécurité alimentaire, Aly Mohammed dit Séga Camara, qui s’exprimait hier à Saint-Louis, au cours de la cérémonie officielle d’ouverture d’un atelier de 2 jours sur l’identification des structures pour la mise en place d’un comité de coordination technique des activités du Paa/Afrique dans la vallée du fleuve Sénégal.
C’était en présence du représentant résident de la Fao au Sénégal, Vincent Martin, du représentant du Programme alimentaire mondial, Denis Sidyane, du représentant de l’ambassade du Brésil à Dakar, Joao Moregola, et du directeur de l’appui aux acteurs et de la capitalisation, Lamine Sarr, représentant le directeur général de l’Agence de développement local.
Suite au sommet « Dialogue Brésil-Afrique » sur la sécurité alimentaire tenu en 2010, le Brésil, selon Séga Camara, a pris l’engagement, en collaboration avec la Fao et le Pam, de financer un projet pilote d’achat local d’aliments intitulé Paa-Africa. Pour le Sénégal, ce projet pilote, a souligné Aly Mohammed Séga Camara, a été mis en œuvre à Kédougou par la Fao et le Pam au cours de la campagne 2012/2013, avec la participation du gouvernement du Sénégal, par l’entremise du ministère de l’Agriculture et de l’Équipement rural et du ministère de l’Éducation nationale) pour la supervision des activités sur le terrain. Le budget global du projet était estimé à 283 millions de FCfa, soit 566.562 dollars Us.
En janvier 2013, a-t-il précisé, une délégation internationale conduite par le Coordonnateur général des actions de lutte contre la faim (Cgfome) du Brésil a effectué une mission d’évaluation du projet. Et au terme de cette visite de travail, il a été annoncé l’octroi par le Brésil des fonds complémentaires (Usd 600.000 par an) destinés au financement des activités de consolidation du projet pilote mis en œuvre à Kédougou pour la période 2013/2018. En vue d’apporter un soutien conséquent et opérationnel à la mise en œuvre de la stratégie de pérennisation et d’extension de la composante Sénégal du Paa-Afrique, le Brésil a recruté un consultant international.

Mbagnick Kharachi DIAGNE

 

Source : http://www.lesoleil.sn/index.php?option=com_content&view=article&id=41422:lutte-contre-la-faim-et-la-pauvrete—un-programme-dachat-local-daliments-pour-5-pays-africains&catid=241:regions