Think thank sur les politiques publiques dans le secteur agricole et rural en Afrique de l’Ouest

Accueil / Actualités / Revue de presse / Sénégal : L’Etat prévoit 100 milliards de FCfa pour le projet " Les domaines (...)

Sénégal : L’Etat prévoit 100 milliards de FCfa pour le projet " Les domaines agricoles communautaires "

2 juin 2014

Le gouvernement va investir 100 milliards de FCfa dans " Les domaines agricoles communautaires ", projet dont le démarrage est prévu en 2014, a annoncé, hier, à Dakar, Jean-Pierre Senghor, directeur de cabinet du ministre de la Jeunesse, de l’Emploi et de la Promotion des valeurs civiques.

"100 milliards de FCfa sont prévus pour ce programme, parce que l’agriculture, c’est aussi une question d’investissement. Il ne faut pas se voiler la face, il faut investir pour justement moderniser ce secteur " a-t-il indiqué. M. Senghor s’exprimait en marge d’un séminaire-débat intitulé " Fenêtre sur l’agriculture ", organisé par l’Organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture (Fao) et l’Ong Initiative prospective agricole et rurale (Ipar). Selon lui, ce financement de 100 milliards de FCfa est destiné à couvrir le projet qui va se dérouler, durant cinq ans, dans neuf à dix sites répondant à des critères biophysiques. Concernant les sources de ce financement, le ministre a assuré qu’un bailleur a promis d’injecter " 60 milliards de FCfa sur les 100 milliards mobilisables en 2014 ". " L’Etat, le premier bailleur, va au moins mettre 10 milliards de FCfa pour commencer. Il restera 30 milliards à aller chercher. De toute façon, même si nous n’avons que 10 milliards pour commencer, nous allons démarrer, parce qu’il faut oser entreprendre " a-t-il dit.

Jean-Pierre Senghor a assuré que les populations locales seront les premiers à être servis dans ces " Domaines agricoles communautaires ". " Et le principe est que, une fois tout le monde servi, on prévoit un espace pour les privés qui veulent venir ", a-t-il poursuivi. M. Senghor a, en outre, souligné que le programme " Domaines agricoles communautaires " est un concept qui vient compléter en réalité les deux autres piliers de l’agriculture dans le pays, à savoir les exploitations familiales et les fermes agricoles. " Tout le monde est d’accord qu’il faut renforcer les exploitations familiales, mais les renforcer veut dire les moderniser. Le deuxième pilier, a-t-il ajouté, ce sont les fermes. Je crois qu’on monte en puissance sur ce plan ", a-t-il soutenu.

Lesoleil.sn

 

Source : http://www.mediaterre.org/afrique-ouest/actu,20140127113054.html